Cela faisait bien 20 mn que Sacha la fixait. Cette fille il l'avait déjà croisée ; mais il était incapable de se souvenir où.
Il grillait Marlboro sur Marlboro. Des rouges, hein. Lui il fume des vraies clopes de mec viril !
Ses doigts aux ongles courts tapotaient impatiemment le dessus de sa table. Il jeta un oeil dessus et réprima une grimace de dégout. Un vieux morceau de frite froide était collée aux faux acajou plastifié.
"Ce bar craint" se dit-il en regardant dehors un clodo se rouler contre la vitre du café en la gratifiant d'un rot sonore.
Son attention se repporta sur la fille. Face à elle, deux tasses de café vides, un paquet de tabac à rouler et un cendrier plein à raz bord. Elle semblait perdue dans ses pensées.
Sacha se sentait intriguée par cette femme. Elle ne l'avait pas repéré, il se décida à bouger. Il se leva et alla s'asseoir nonchalament à la table près d'elle, comme s'il venait de s'installer.
Il fouilla dans son vieux sac et en sorti son livre. Il ouvrit "Ainsi parlait Zarathoustra" à la première page. Il tenta de prendre un air concentré et entreprit de surveiller la fille du coin de l'oeil.